Qu’est-ce que le congé de mariage ?

congé marital

Vous avez rencontré la personne de votre vie et décidé de sauter le grand pas qu’est celui du mariage ? Ou votre enfant a trouvé son âme sœur et se marie ? Tout comme pour un enterrement, une naissance ou une maladie, il existe la possibilité de prendre des congés en cas de mariage. Voici un petit guide pour vous aider à planifier le congé lié à cet événement merveilleux. Dans ce guide, vous trouverez des informations vous indiquant qui y a droit, combien de temps dure ce congé, quand le prendre, mais aussi les conditions pour y avoir droit.

Qui a droit au congé de mariage et quelles en sont les conditions ?

Tout salarié qui se marie ou qui a un enfant qui se marie a droit à ce congé. Il n’y a pas vraiment de prérequis pour avoir droit à ce congé. Peu importe le temps passé dans l’entreprise dans laquelle vous travaillez, que ce soit deux semaines, trois mois ou des dizaines d’années, vous pouvez le demander. Peu importe le poste que vous occupez, que ce soit stagiaire, secrétaire ou bien PDG, vous avez la possibilité d’obtenir ce congé.

De plus, vous pouvez prendre ce congé à tout moment, mais il doit contenir la journée de l’événement. Si vous vous trouvez déjà en congé pendant qu’a lieu le mariage, vous n’avez pas droit à ce congé. Lorsque vous allez revenir au travail, vous devez fournir à votre supérieur ou à votre responsable une copie de l’acte de mariage comme preuve.

Combien de temps dure le congé de mariage ?

Si vous êtes l’heureux élu, vous avez droit à un congé de quatre jours ouvrables. Cela signifie que la fin de semaine n’est pas prise en compte dans le décompte des jours de congés. Par exemple, si votre mariage a lieu un jeudi, vous pouvez prendre mercredi, jeudi, vendredi et lundi, samedi et dimanche n’étant pas inclus. De plus, cette période n’est pas déduite du nombre de jours de congé payé annuel, même si vous toucherez tout de même le montant des heures qui auraient dû être prestées.

Par contre, si c’est votre enfant qui se marie, vous n’avez droit qu’à un seul jour de congé pour l’événement. Les conditions sont les mêmes que celles expliquées précédemment et vous devez fournir également une copie de l’acte de mariage de votre enfant à votre supérieur ou à votre responsable.

Quand demander votre congé de mariage ?

Vous pouvez demander votre congé de mariage à tout moment dès que vous avez la confirmation de la date de celui-ci. Comme mentionné plus haut, si vous vous retrouvez déjà en congé ou en week-end au moment de l’événement, vous n’y avez pas droit. Ce congé est tout aussi valable si vous vous remariez. Il n’y a pas de limite, tant que vous avez la preuve de votre remariage par une copie de votre acte de mariage que vous allez remettre à votre responsable ou à votre patron.

Les conventions collectives

Certaines conventions collectives offrent des avantages plus intéressants. Elles prévoient une durée de congé plus longue que celle prévue par la loi pour votre mariage et certaines permettent le paiement des jours d’absence même si vous êtes déjà en congé lors de cet événement. Des conventions collectives proposent également deux jours de congés pour le mariage d’un enfant, un pour le préparatif du mariage et un autre pour le jour de l’événement. Pour connaitre plus en détail le nombre de jours accordés, nous vous recommandons de vous informer sur votre convention collective, celui-ci pouvant varier.

Le PACS

Le PACS, ou pacte civil de solidarité, est un contrat de vie commune entre deux personnes sans pour autant se marier. En ce qui concerne le PACS, les mêmes conditions d’obtention du congé que le mariage s’imposent. Le même nombre de jours est alloué pour ce congé et ce sont des journées payées comme si vous étiez au travail. Vous devrez aussi fournir une copie de votre PACS à votre retour au travail. Par contre, seules les personnes contractant le PACS peuvent prendre ce congé. Le parent d’une personne qui fait un PACS ne peut prétendre à ce congé payé.

En conclusion

Pour conclure notre petit guide sur le congé de mariage, il est important de se rappeler qu’il ne dure que quatre jours si vous êtes le marié ou la mariée et un seul jour si vous êtes le parent du marié ou de la mariée. Chacun de ces jours de congé est payé comme si vous vous trouviez au travail et aucune condition d’ancienneté n’est requise pour y avoir droit. Tout ce qu’il vous reste à faire, c’est de profiter de cette belle journée unique entourée de votre être aimé, de votre famille et de vos amis.